Categories

«Je n’en revenais pas» : un grand gagnant du PMU en région parisienne a touché plus de 200000 euros

«Je n’en revenais pas» : un grand gagnant du PMU en région parisienne a touché plus de 200000 euros

A 18 ans, Samuel (son prénom a été changé) avait gagné près de 400 francs à l’époque (environ 60 euros) à l’hippodrome d’Auteuil grâce à Petite Fortune. Il n’avait aucune idée qu’il allait en avoir un trente ans plus tard. Le joueur averti vient d’empocher 206 884 euros après avoir retrouvé le quintette le 11 avril à Paris Longchamp, de l’ordre de huit chevaux. “Quand j’ai vu les reportages, je n’y croyais pas… C’était deux semaines avant mon anniversaire”, se souvient le grand gagnant du PMU de 45 ans, qui dirige une société informatique en région parisienne.

L’histoire est encore plus sombre car ce dernier n’avait pas prévu de jouer le quintette à l’époque. « Mon père, qui m’a emmené sur la piste en poussette et m’a transmis ma passion de la course, était à la maison et voulait absolument faire un décor. Il a vu le 16, conduit par Maxime Guyon, tandis que moi, rien. Je lui ai alors dit que j’allais jouer un quintette seul, je le sens. J’ai fait la carte de course en cinq minutes alors que parfois je pouvais passer quatre heures à étudier les partants et n’en avoir que trois à la fin. Mon match a été enregistré dix minutes avant le départ. J’avais déjà reçu un beau gain, 2 000, 3 000 euros… Mais il y en a… “, dit quelle pincée de croire.

Il a surtout ressenti le besoin de prendre l’air pour se remettre de ses émotions alors qu’il jouait plusieurs matchs ce week-end en regardant Equidia, la chaîne de courses. “Je suis allé me ​​promener avec ma femme et ma mère. J’ai vraiment réalisé le lendemain », a déclaré un père de deux enfants.

A lire aussi :   Arrivée du quinté le vendredi 19 mars à Enghien: Wild Love comme prévu

«On se croirait dans un film»

«On se croirait dans un film»

Grâce à ce joli jackpot, Samuel envisage désormais d’acheter un « appartement à Paris, peut-être un studio pour mes filles ». «Cela me permettra également de faire quelques travaux chez moi dans le Sud que j’ai eu depuis août dernier. Une petite partie de cette somme peut également être investie dans l’acquisition du troisième cheval associé», a souri ce copropriétaire f plat et obstacle, complètement fan de l’animal.

« Depuis l’âge de 18 ans, je m’intéresse aux origines des chevaux, poursuit-il. Je peux aller sur une piste de course sans jouer, juste pour les regarder courir parce que j’adore ça. Je me suis dit de l’acheter si je vis une bonne vie. C’était un rêve, comme avoir mes couleurs, et c’était possible il y a quelques mois. Et juste après, je gagne le quintette… On dirait un film…”

Un site du réseau
Sport360
Sport360
Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap