Categories

Merano : Les premiers Gr.1 de Bathyrhon et Konig Turf et l’exploit de l’Estran

En plus d’être un magnifique hippodrome, Merano couronne souvent l’élevage français, voire l’entraînement ! C’est ainsi que Guillaume Macaire et Hector de Lageneste selle avec succès Spes Militurfa dans une course de haies de 4 ans, tandis qu’Isatis de l’Ecu, fils de Bathyrhon, s’impose à Cambacérès. Le deuxième « FR », L’Estran, lui a offert le troisième Grand Prix consécutif de Merano.

Ah Merano… comme c’est beau !

Ah Merano ! Situé dans le nord-est de l’Italie, ce spa possède un célèbre hippodrome, le plus rustique possible, qui attire les foules à chaque grande réunion. Ce fut le cas ce week-end avec le Grand Prix à son apogée. Merano est aussi souvent un triomphe de l’élevage français sur les obstacles italiens, et là encore en 2021 la version italienne de la Marseillaise « 48h obstacles » a résonné à de nombreuses reprises et quelques étalons de chez nous. à la gloire au plus haut niveau.

Isatis de L’Ecu, fils de Bathyrhon, s’offre l’italien Cambacérès (Photo par Ippodromo Merano)

Il fallait d’abord regarder les trois ans et l’italien Cambacérès pour voir à quel point l’ornais de Denis Legeard brille grâce à Isatis de l’Ecu. Issu de la mère du Grand Convertisseur, vainqueur de 4 courses, dont 3 à Auteuil, le tirage a racheté 7 000 euros à ARQANA l’an dernier au regretté Chris Richner du Haras de la Hêtraie. Déjà vainqueur de 2 courses, le tirage au sort était piloté par Luigi Maceli, que l’on connaît comme entraîneur en France. Il a été précédé par son partenaire stable et sous-marin Ocean Life, fils d’Este. Isatis de l’Ecu permet au jeune étalon Bathyrhon de remporter son premier Gr.1, alors que sa première progéniture n’a que 4 ans. S’il a aligné les vainqueurs, il lui manquait encore un porte-drapeau. C’est chose faite avec Isatis de l’Ecu, qui est donc le meilleur trois ans d’Europe de l’Est dans les obstacles.

Quelques heures plus tard, c’est « FR » qui a brillé sur la Grande Course de Haies dès l’âge de 4 ans, et pas n’importe lequel ! Grand fan de Merano, où il envoie plusieurs apéritifs chaque année, Guillaume Macaire a remporté pour la première fois le Gr.1 avec son partenaire Hector de Lageneste. Ça tombe bien, puisque c’est avec un cheval qui a débuté cette année sous leur entraînement commun : Spes Militurf. Le poulain a un profil tout à fait atypique, puisque ce n’est qu’en juin qu’il débute ses 4 ans à Limoges par une victoire. Depuis, il enchaîne les succès en province, toujours dans un style époustouflant. Ses mentors de Royan choisissent Merano pour son cinquième voyage, et il s’envole à nouveau sans que Killian Dubourg n’ait à bouger l’oreille. Le duo était 100 % français, puisque Hugo Merienne a sellé le dauphin Henry Le Farceur, élève du Haras de Saint Voir.

Spes Militurf seul avec Killian Dubourg, sous les couleurs de son éleveur Christophe des Jamonières, présent pour l’occasion

Spes Militurf permet à son propriétaire et éleveur Christophe des Jamonières de marquer toute la saison avec le premier Gr.1. S’il évolue dans le monde équestre depuis longtemps, l’homme qui vit en Loire Atlantique n’est qu’un très jeune fan de courses, et Spes Militurf fait partie de sa première vraie génération née au Haras. Cette année son élevage comptait 10 partants, pour 8 victoires, dont le Gr.1 en Italie ! Très tardif, mais progressivement entraîné par son entourage, Spes Militurf a certainement ce « truc » qu’ont les bons chevaux et il se voit offrir de nombreuses opportunités, en obstacles ou en obstacles, en France ou à l’étranger ! Surtout, il offre le 1er gr.1 au confirmé Konig Turf, qui a signé hier un doublé avec les magnifiques débuts d’AQPS Hasthing, élève de Pierre Emmanuel Guilloux, en Bretagne.

Enfin, l’élevage français a brillé au Grand Prix de Merano pour la 3ème année consécutive… avec le même cheval ! Elève de Guy Cherel et de la famille Pacault, L’Estran a recherché la Scuderia Aichner, le grand propriétaire de Josef Vane Jr., le fils de la légende tchèque du même nom, à l’âge de 4 ans à Auteuil. Ayant déjà fait preuve de qualité en France, le fils de Linda’s Lada est devenu un phénomène en Italie, où il réalise un exploit en inscrivant un triplé dans le Grand Prix. Cet exploit rarissime a été réalisé jusqu’à présent par Aegior (1955, 1959, 1961) et le célèbre Or Jack (1994, 1995, 1996) pour Jacques Ortet. Deux autres « FR » terminent le podium. D’abord Richard Chotard sella un autre Embrun d’Oudairies, fils de Kapgarde lui aussi issu des grands procureurs. Le célèbre vent du nord, né et élevé au Haras du Lieu des Champs pour Magalena Bryant, a terminé à la troisième place.

L’Estran et Josef Bartos remportent leur troisième Grand Prix Merano consécutif

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap