Categories

Demon Turf : Neon Splash (Nintendo Switch)

Demon Turf : Neon Splash (Nintendo Switch)

Demon Turf: Neon Splash a été développé par Fabraz et publié par Playtonic Friends. Le développeur Fabraz n’a joué que 2 matchs avec Demon Turf et Slime-san. Fabraz est accompagné du célèbre studio Playtonic connu pour avoir des anciens de Rareware et ils sont connus comme ami playtonic en tant qu’éditeur avec seulement 2 à leur actif et 3 jeux en développement.

L’histoire ne vous salue que

Après les événements de Demon Turf, Beebz est devenu la reine, Luci (ami de Beebz) demande à Midgi & amp; Beebz se retrouve dans une partie encore inexplorée du château. Luci a trouvé une peinture étrange et a brillé et aspiré dans le trio d’amis. L’histoire n’a rien à envier à son jeu principal, elle n’est là que pour donner raison d’avoir de nouveaux niveaux à explorer et d’obtenir un nouveau dialogue entre les 3 amis qui raconte un peu ce qu’il se passe après le sacre de Beebz.

Pour ceux qui n’ont pas joué à Demon Turf un petit récapitulatif des capacités : double saut, toupie pour aller plus loin ou faire un saut en longueur type Mario Odyssey, Mario 64 triple saut et lancer à la main pour propulser les ennemis dans le vide ou en piques.

Demon Turf a également des capacités spéciales qui sont obtenues avec chaque tête, le grappin pour s’attacher à certaines poutres, la serpentine qui vous permet de vous déplacer rapidement et de gravir des pentes, la courbe pour glisser sur de longues distances et le pouvoir de ralentir le temps. un certain domaine. Le gameplay est relativement similaire au jeu original, mais les capacités de Beebz ont toutes changé et sont clairement bien meilleures. Le double saut est devenu un triple saut très maniable et rapide, le bouton L a été utilisé comme choix de compétence, il est remplacé par la puissance de la courbe qui est devenue un tiret utilisable uniquement au sol, le bouton R est le serpentin . seulement et le ZL est toujours le haut de la chauve-souris.

Le système de combat à la main a été supprimé et même la puissance de ralentissement du temps n’est plus utilisable pour se concentrer uniquement sur le côté plateforme / speedrun du jeu. Tous les mouvements comme la toupie ou le triple saut vont très loin. plus rapide et vous permettre d’atteindre de plus grandes distances, comme dit précédemment, il n’y a plus de combat donc cela rend le jeu encore plus agréable dans ses séquences de plateforme et en évitant les pièges. Vous pouvez faire évoluer vos compétences auprès de la boutique qui, en échange des sucettes récoltées dans les niveaux, pourra modifier pour vous 2 capacités Beebz, bien sûr ce n’est pas obligatoire. Le système de points de contrôle placables par les joueurs est toujours présent, mais vous n’avez accès qu’à 2 drapeaux dont 1 sur 2 est le point de départ du niveau et n’oubliez pas qu’il faut être sur une surface qui ne le fait pas mouvement. mets ton drapeau.

Les niveaux sont devenus presque rectilignes où il faut arriver au bout dans les plus brefs délais et l’exploration n’est plus trop présente puisque les collections sont généralement justes à l’exception des vinyles qui permettent d’obtenir la version remix du niveau.

Surtout, ne vous fiez pas à l’apparence des niveaux à première vue, essentiellement de simples lignes droites, mais si vous regardez un peu plus loin, vous verrez des itinéraires alternatifs qui vous permettront d’aller 100 fois plus vite si vous l’utilisez. cela intelligemment. toutes les compétences Beebz (il y a déjà un speedrun en 9min52sec et le vôtre vraiment terminé en 1h11min)

Le jeu veut que vous arriviez à la ligne d’arrivée le plus tôt possible en prenant autant de raccourcis que possible. Bien sûr, ce ne sera pas facile avec les nombreux obstacles qui prouveront votre compétence. Les versions remix des niveaux se font dans les mêmes paramètres que les originaux, mais la difficulté a été revue et sera encore plus difficile…

C’est si court que c’est déjà fini

Demon Turf : Neon Splash n’est techniquement pas un DLC, mais il dure autant que beaucoup de dlc, puisqu’on n’a que 10 niveaux de base plus 9 niveaux de remix bonus dont le monde final qui n’a pas droit à un remix version. Le véritable avantage d’avoir si peu de contenu est qu’après avoir terminé tous les niveaux de base, vous pourrez voir le temps total qu’il a fallu pour terminer le jeu et il sera visible pour vos amis. Ce « DLC » est clairement fait pour le speedrun puisque vous n’arrêtez jamais de bouger et avez supprimé tout ce qui restait dans le jeu de base, c’est-à-dire le système de combat. Bien que tous les 100% soient présents, il suffira de collecter tous les vinyles, d’obtenir toutes les sucettes pour acheter les capacités bonus et de terminer tous les niveaux dans un certain temps pour obtenir des trophées qui complètent le jeu. le jeu ne dure que 4h à 5h maximum à 100% et pour seulement 1h pour finir le jeu de base, c’est court sauf si vous cherchez le speedrunner.

Graphismes silencieux avec une musique audacieuse

La musique ne vous laisse pas respirer, là où le jeu original aurait pu avoir une musique lente et silencieuse, ici la musique est frénétique et vous demande clairement de vous secouer le cul !!! Toutes les musiques sont excellentes, peu importe le niveau, la seule chose qu’on peut reprocher c’est que nous n’avons que 4 musiques et même les niveaux de remix n’ont pas de version alternative de la musique des niveaux de base, alors qu’elle porte notre nom « remix « .

Les graphismes sont toujours ce genre de 2D pour les personnages et de 3D pour les décors, par contre les couleurs sont ultra flashy où l’on peut se croire dans un monde de peinture. Lors de la marche, des gouttes de peinture à chaque pas, les décors sont souvent toilés et badigeonnés de différents thèmes des niveaux de base du jeu (plage, ville urbaine et montagne enneigée). C’est vraiment beau et cela change les couleurs sombres que nous voyons constamment du monde d’en bas.

Demon Turf : Neon Splash (Nintendo Switch) – Le test .fr en vidéo

A découvrir aussi